image002

Les femmes romaines

 

 

 

On apprend rapidement aux filles ce qui sera l'essentiel de leur vie: savoir filer de la laine et tenir une maison. D'ailleurs, elles peuvent être mariées avant même la puberté!!

Quand la jeune fille devient épouse, elle change de coiffure: le chignon passe du bas du crâne à son sommet mais aussi de vêtements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les étapes de la vie d'une femme romaine

 

A Rome, la femme existe surtout par rapport à l'homme. A la naissance, elle appartient à la famille de son père. Après le mariage, elle change de famille et appartient à celle de son époux.

Ensuite, elle est la mère de ses enfants.

En général, les femmes romaines restent à la maison: mais là, c'est elle la maîtresse! Elle dirige les servantes et les esclaves, veille à la bonne tenue de la demeure.

 

Chez les Romains, comme chez nous, il existe des noms différents pour désigner un même individu au fil des étapes de sa vie.

On appelle « infans » l'enfant de moins de sept ans, ensuite, on appelle la fille « puella ».Quand elle est un peu plus grande, elle est nommée « virgo ».La femme mariée est appelée « uxor ». Quand elle a des enfants, on l'appelle « matrona »et quand elle vieillit, elle est appelée « anus ».

 

Les premiers jours

 

Quand le bébé naît, le père doit le prendre dans ses bras et le lever vers le ciel, pour montrer qu'il l'accepte. Si ce n'est pas le cas, le bébé est abandonné dans la rue.

 

Si le père l'accueille dans la famille, la nourrice emmaillote le nouveau né dans des langes et ne laisse dépasser que son bras droit, afin que l'enfant soit droitier, signe de chance.

 

Le statut de la femme

 

Le père est le chef de la maisonnée.

On l'appelle le « pater familias » et il a tout pouvoir sur sa famille et ses esclaves.

Légalement, les hommes dominent les femmes, cependant, les maris consultent souvent leurs femmes pour les affaires publiques.

Les femmes bien nées emploient des esclaves pour élever les enfants, faire des courses, le ménage et la cuisine.

 

Le droit des femmes

 

Les femmes ont des droits mais ne sont pas citoyennes à part entière.

Les veuves peuvent être propriétaires et certaines femmes deviennent prêtresses, commerçantes, coiffeuses, sage-femmes ou médecins. Lorsqu'elles se marient, leur mari entre en possession de leurs biens et de leur personne.

 

Les femmes partagent avec leurs maris le gouvernement de la maison.

Elles offrent comme le chef de la maison, lui même, les sacrifices aux Dieux Lares; elles président aux travaux intérieurs des esclaves,

Elles dirigent l'éducation des enfants qui jusqu'à l'adolescence restent longtemps encore soumis à leur surveillance et à leur autorité.

 

Les femmes riches jouent de la musique, assises sur une chaise de bronze à grand dossier, signe de richesse.

 

 

 

Les femmes célèbres

 

 

 Voici deux inscriptions trouvées sur la tombe de femmes qui montrent la place qu'on leur accorde dans la société.

 

Passant, arrête et lis; j'ai deux mots à te dire! C'est ici le tombeau dépourvu de beauté d'une bien belle femme.

Son nom? C'était « Claudia » ; donné par ses parents.

Elle aima son époux du plus profond de son cœur, et lui donna deux fils.

L'un des deux est sous terre, et l'autre encore dessus. En son parler était la grâce, et que de charme à sa démarche!

Elle a bien mené sa maison, elle a filé la laine. J'ai dit. Tu peux partir.

(FIN DU II.° Siècle av J.C)

 

 

Ici git Anymore, fille de Marcus, et bien faite et très belle, bonne fileuse et pieuse, pudique, chaste, aisée à se contenter, et qui aimait rester chez elle.

 ( Tombeau romain/ Anthologie d'épitaphes latines II Siècle ap J.C.)

 

 

Rhéa Silvia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tableau de Rubens représentant Mars et Rhéa Silvia.

 

Le dieu Mars la séduit un jour qu'elle puise de l'eau à la source du bois sacré. De leur union, naissent des jumeaux, Romulus et Rémus.

Plusieurs versions divergent quant au sort de Rhéa Silvia.

Dans l'une, emprisonnée par Amulius, elle est délivrée par ses fils quelques années plus tard, après que Romulus eut tué son oncle et rétabli son grand-père.

Dans l'autre, elle est tuée par Amulius après avoir accouché, puis jetée dans le Tibre; le dieu du fleuve l'aurait alors prise pour épouse.

 

Lucrèce


                   Portrait de Lucrèce par Véronese

 

 

 

La vertueuse

Femme de Tarquin Collatin, elle fut violée par Sextus, fils du roi Tarquin le Superbe.

Au matin, elle révéla son déshonneur à son père et à son mari et se tua sur ces mots.

« Mon corps est souillé, mais mon âme est intacte: ma mort va le prouver. »

Son frère Junius Brutus s'empara du poignard qu'elle venait de se planter dans le cœur et jura de libérer Rome  des Tarquin et de les chasser de la ville. Ce fut la fin de la Royauté et le début de la République.

 

Camille

 

L'infortunée

Fiancée à l'un des trois Curiaces, sœur des trois Horaces, elle vit mourir son fiancé et deux de ses frères avant de se faire tuer par son dernier frère. C'est le sujet d'une pièce célèbre de Corneille.

 

Anaïs et Amandine.

 

 

 BIBLIOGRAPHIE

Latin 5°, Nathan

Rome Nathan Les clés de la connaissances

http://pagesperso-orange.fr

www.bourlinguour.com

www.herodote.net